Musikinstrumente + Verlag GmbH

MOECK • Lückenweg 4  D-29227 Celle

Tel +49-5141-8853-0  info(at)moeck.com

Facture d'instruments

C’est en  1930 qu’Hermann Moeck père entreprit la vente de flûtes à bec par correspondance ; celles-ci étaient fabriquées dans la région du Vogtland en Saxe, tandis qu'il se chargeait lui-même d'accorder les instruments. Il vendait également des violes de gambe, des clavicordes et des clavecins dont certains étaient fabriqués dans son propre atelier.

Dans les années 50, à l'initiative de Helmut Mönkemeyer, et en collaboration avec celui-ci, commença la fabrication des gambes (Krefelder Quintfideln) utilisées pour les cours d'instruments à corde dans les écoles de musique ainsi que celle des guitares octaviques (pour les débutants en guitare) ; le commerce des violes quartes - tierces fut également développé. À la fin des années 60 une importante série de très belles copies de gambes selon Joachim Tielke (1641 - 1719) fut fabriquée sous la direction de Heinrich Haferland.

Suite au regain d'intérêt noté dans les années 60 pour les questions d'interprétation sur des instruments d'époque et, par conséquent, pour les instruments originaux d'époque eux-mêmes, un programme particulier vit le jour au sein des ateliers de la maison Moeck : la reproduction des instruments à vent datant de l'époque Renaissance et baroque (programme initié par Otto Steinkopf en 1964). Ce programme bénéficia d'un suivi scientifique jusqu'à la fin de l'année 2008, et fut ensuite étendu pour englober les tournebouts, les cornamuses, les courtauds, les chalemies et les pommers, les dulcianes, les cervelas, les cornets à bouquin, les flûtes traversières Renaissance et baroques, les hautbois, les bassons et les anciennes clarinettes.

Dans les années 60, de nombreux stages-formations proposés et financés par la maison Moeck permirent un développement et une expansion rapides de la pratique de la musique sur des instruments d'époque.

Néanmoins, dès le début, l'accent fut mis sur sur la facture de flûtes à bec .

À partir de 1948, la vente par correspondance d'instruments fabriqués par d'autres facteurs fut fortement réduite, et la production de flûtes à bec largement développée. Un grand atelier de facture et de commercialisation fut créé  et, au fil des ans, Moeck devint l'un des facteurs de flûtes à bec les plus importants du marché (pour les instruments en bois).

Dans les années 60 débuta la production de copies de grande qualité d'instruments exposés dans des musées. Le modèle Rottenburgh, mis au point en coopération avec le facteur de flûtes Friedrich von Huene, marqua le début de l'évolution d'une flûte à bec toute simple vers un instrument raffiné destiné aux musiciens les plus exigeants. Vinrent ensuite les modèles selon Jan Steebergen (1675 - 1728, Amsterdam), Jacob Drenner (1681 - 1735, Nuremberg), Thomas Stanesby père (1668 - 1734, Londres) et Jean Hotteterre (Paris, après 1640), ainsi que des flûtes Consort Renaissance identiques aux modèles originaux, copiées sur des instruments exposés au Musée de l'Histoire des Arts de Vienne. Les flûtes à bec Ehlert furent mises au point entre 2003 et 2005.

Chez Moeck, même si la fabrication d'instruments se fait au moyen de machines assistées par ordinateur de dernière génération, la part réservée au travail artisanal n'en reste pas moins encore très importante. Au fils des ans, Moeck a réussi à combiner le savoir-faire et l'intuition de ses artisans  à la précision des machines pour produire tout un éventail d'instruments de haute gamme et d'une qualité constante.

pornfiles.me pornoplanet.org wish4book.com fetish-time.org